Charlotte aux fraises (c’est de saison)


Charlotte-fraises-01

La Charlotte aux fraises inratable (si j’ai réussi, vous pouvez la faire !).

La recette de cette fabuleuse Charlotte se trouve ici : clic

Je n’émettrais que deux critiques (et encore, ça dépend des goûts) :

– faire deux fois plus de sirop de façon à bien imbiber les biscuits, sinon certains sont un peu secs.

– ajouter beaucoup plus de fraises entières dans l’appareil de façon à ne pas avoir que de la mousse de fruits. Les huit fraises coupées en deux et disposées dans l’appareil, c’était vraiment trop peu. Voir photo ci-dessous :

Charlotte-fraises-02

Les proportions sont excellentes, ni trop sucré ni pas assez, et cela donne un bon gros gâteau. Il m’est cependant resté l’équivalent de trois/quatre ramequins de mousse de fraises, qu’on a plaisir à manger seuls !! 😀

J’ai utilisé des Gariguettes, qui sont bien parfumées, mais je pense qu’avec des Maras des Bois, cela irait très bien aussi.

Pour celles et ceux qui ont des scrupules à utiliser la gélatine, il existe aussi l’agar-agar (mais je n’en avais pas à portée de main, je ne peux donc vous donner les proportions).

Voilà, je vous souhaite de bien profiter du soleil de ce printemps (enfin !).

EDIT du 23 avril :

Ce partage (j’insiste tout de même sur l’idée de partage, qui est à la base de ce blog) faisant l’objet de certains commentaires (voir plus bas), j’ai enlevé la dédicace spéciale. Les deux personnes concernées ne méritent pas cela.

– Kleinebiene

Publicités

11 réflexions sur “Charlotte aux fraises (c’est de saison)

  1. C est houleux par là …
    j essayerai cette recette en rentrant car ça fait belle lurette que je n ai plus fait de charlotte et que j ai de l agar agar à utiliser (mais je ne sais pas l utiliser :-(…..)
    Bon we

  2. oh, que 2 réflexions sur « Charlotte aux fraises » ! Il est vrai que quand on censure les commentaires qui ne sont pas positifs, ça en fait tout de suite moins…

    • Vous savez que vous avez un VRAI problème ?? Je les ai supprimés à 20h, et puisque vous y tenez, je les remets, les gens pourront ainsi juger de qui est agressif et qui ne l’est pas ! Ce qui vous permettra de lire ma précédente réponse puisqu’apparemment ce n’était pas le cas !
      Et vous allez arrêter de donner des leçons car ça commence à être lassant à force !

  3. Bonjour et merci de votre réponse sur la précocité des fraises, certes un peu nerveuse, mais révélatrice… ceci dit, si vous avez une rubrique « commentaire » juste pour que vos lecteurs vous passent de la crème dans le dos, prévenez au départ ; mais soyez assuré que je n’ai aucune animosité contre vous, une rubrique comme celle-ci implique que l’on puisse vous dire exactement ce que l’on pense, et c’est juste ce que j’ai fait… Excusez-moi d’avoir osé le faire avec ma culture limitée, j’étais loin de me douter que je deviendrais le Frigide Barjo de la fraise pour tous… ça ne se reproduira plus, je ne m’exprimerai plus sur votre blog !

    • Pas grave. Sans vouloir que tout le monde adhère à ce que nous proposons, j’aurais nettement préféré un commentaire bien plus agréable, du style « merci pour la recette mais je préfère attendre la pleine saison des fraises ». Qui serait allé dans le même sens mais avec un peu plus de correction, comme vous le faites cette fois : un simple « bonjour » atténue quelque peu la virulence du propos !
      Quant à l’adjectif « révélatrice », vous ne me connaissez pas, et vous n’avez manifestement pas lu la moitié de nos articles, sinon vous auriez compris comment nous voyons un certain nombre de choses.
      Je stoppe là la polémique, vous laisse le temps de lire ce commentaire et prendrai ensuite ma décision quant au devenir de cet échange et de cet article.

  4. Comment peut-on dire que c’est la saison des fraises ?
    Sans doute est-ce la saison des fraises qui poussent sous un ciel de plastique au sud de l’Espagne… et dans des conditions à vous couper toute envie de fraises avant juin !

    • Je précise … variété GARIGUETTE … la plus précoce (si vous avez un doute, regardez bien la période de maturité de cette variété !). A 9 jours près, nous sommes au mois de mai, que je sache, et je sais encore ce que j’achète : des fraises françaises. Ce serait peut-être plus agréable d’éviter ce genre de commentaires, ou si vous voulez vous exprimer, de créer votre propre blog sur la saison des fruits et légumes et les dérives de la société de consommation ! Je réponds peut-être un peu vivement mais c’est typiquement le genre de commentaire qui m’énerve, là, tout de suite et à cette heure-ci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s