Cuisses d’oie braisées, potage assorti et dessert


J’avais quelques amis à dîner vendredi dernier, et quand j’ai fait les courses j’ai trouvé… des cuisses d’oies, qui sont plutôt rares dans mon coin. Je les ai préparées très simplement, en cocotte, et j’ai fait en entrée un potage avec un peu de leur graisse. Il vous faut (quantités selon convives) :

– cuisses d’oies, une par personne

– une courge

– poireaux

– ail

– pommes de terre

– thym, sel, poivre.

– La veille du repas, j’ai déposé mes cuisses dans une grande cocotte, côté gras en bas, et j’ai fait cuire le plus doucement possible pendant quatre heures. Il faut que la chair commence à se défaire et que la peau se rétracte. Ça a donné ceci :

J’ai laissé reposer toute la nuit. Le lendemain matin, j’ai préparé le potage : poireaux et courge musquée (butternut). J’ai coupé la courge en deux, ai ôté les pépins, et posé les deux moitiés sur un plat à four, côté coupé sur le plat. Puis au four une heure à 180. Cela cuit la courge et permet d’enlever la peau facilement. Vous pouvez utiliser d’autres types de courge, bien sucrées de préférence. Pendant que votre courge refoidit, prenez un peu de gras de la cocotte des cuisses, mettez la dans une autre cocotte et faites revenir les poireaux coupés en petits morceaux (j’ai utilisé 6 poireaux pas trop gros). En début de cuisson ça ressemble à ceci :

 

Lorsque les poireaux sont bien revenus, rajoutez la chair de la courge. Mouillez avec un peu d’eau, rajoutez qques gousses d’ail, laissez cuire. Surveillez pour que ça n’attache pas (sinon rajoutez de l’eau). Lorsque c’est cuit (l’ail doit se défaire complètement sous la pression), passez au mixer et rajoutez de l’eau pour avoir la consistance désirée, selon votre goût. Poivrez très généreusement et poursuivez la cuisson quelques minutes.

 

Deux heures avant le repas, prenez un peu de gras de la cocotte des cuisses et mettez la dans une autre cocotte (je vais me faire sponsoriser par Le Creus*t). Pelez les pommes de terre et faites cuire doucement. Quand la cuisson a commencé, salez et rajoutez une branche de thym. Vous pouvez aussi mettre des carottes, mais en cette saison elles sont grosses et cuisent lentement, il faut donc les booster 3 ou 4 mn au micro-ondes au préalable. Poivrez les cuisses d’oie et faites-les recuire environ une heure, tout doucement.

 

Servez. Mes invités m’ont tout mangé…

Vous pouvez ensuite filtrer la graisse d’oie et la mettre au congélateur pour usage ultérieur.

J’ai servi en dessert une génoise au Grand Marnier, que j’avais déjà présentée ici, avec un changement : j’ai remplacé les 90 g de farine de la génoise par un mélange 75 g farine, 15 g de cacao Van Houten. Eh bien, c’est remarquable. Là aussi, ils m’ont tout mangé.

Le chocolat, l’orange et le Grand Marnier se marient superbement. L’essayer, c’est l’adopter !

Bon app’

 

Plodock

 

Publicités

9 réflexions sur “Cuisses d’oie braisées, potage assorti et dessert

    • Je pense que mes co-auteurs sont submergés en ce moment, et moi je ne peux pas : pas de réalisations = pas de billets !! Mais ça va reprendre d’ici la fin du mois je pense !

    • Oui, en fait je l’ai un peu évidée (après l’avoir arrosée de sauce au Grand Marnier, miam miam miam) pour pouvoir mettre les rondelles d’orange et la crème, je trouve que c’est plus net

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s