Retables de Haute-Saône


Champvans lès Gray

Dès la fin du XVIIème siècle, la Haute-Saône se lance dans une grande campagne de reconstruction de ses églises. Au XVIIIème siècle, le département se couvre d’édifices aux formes souvent originales et novatrices (Noidans-lès-Vesoul, Blondefontaine, Gy…). Si la fin du XVIIIème siècle affectionne les sobres décors de boiseries, la première moitié de celui-ci et la fin du siècle précédent voient l’explosion des retables baroques. Quelques photographies pour le plaisir des yeux ; nous y reviendrons plus longuement dans de prochains messages.

Mont-lès-Etrelles.

.

Vellefrie

.

Oiselay

.

Saint-Broing

.

Vy-lès-Rupt

.

Montigny-lès-Vesoul

.

Nantilly

.

Lavoncourt.

Pour plus d’informations : http://hautesaoneretables.free.fr/

Lesegarten

Publicités

3 réflexions sur “Retables de Haute-Saône

    • Hello ! C’est en fait l’autel principal de l’église de Pusey qui était destiné à la chapelle du Trianon . Le retable de Pusy date quant à lui de la fin du XVIIe.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s