Un chef d’oeuvre oublié du cinéma français : Volpone (1941)


Nous sommes à Venise au XVIe siècle. Volpone (Harry Baur), un marchand, se retrouve en prison pour dettes car son navire a disparu en mer, engloutissant la cargaison qui devait lui permettre de rembourser ses créanciers. Il partage le cachot de Mosca (Louis Jouvet), une sympathique fripouille qu’il promet de faire sortir si ses affaires s’améliorent.

Le bruit monte dans le port : le bateau de Volpone est en vue ! Volpone se retrouve libre et, comme promis, paye les dettes de Mosca qui s’attache à sa personne et devient son bras droit pour les affaires louches.

La fortune sourit à Volpone qui devient rapidement richissime. Mais il n’a pas digéré la façon dont ses ‘amis’ l’ont laissé tomber lorsqu’il avait des ennuis financiers : un notaire roublard peu encombré d’éthique, un bourgeois obsédé à l’idée que sa jeune et jolie femme puisse le tromper, et un usurier octogénaire tout desséché qui prend autant de plaisir à amasser de l’argent qu’à enterrer les gens plus jeunes que lui. Tous les trois viennent le retrouver et le fêter maintenant qu’il croule sous l’or.

Avec l’aide de Mosca, Volpone monte donc un plan diabolique pour se venger. Il fait croire à tout Venise qu’il est malade, qu’il est mourant, qu’il va mourir. Il n’a aucune famille. Qui va hériter de sa fortune ? Mais son meilleur ami, bien sûr ! Nos trois compères vont donc rivaliser d’ignominie pour s’assurer les bonnes grâces du soi-disant agonisant.

Ce film est un joyau, servi par des acteurs extraordinaires. Les disputes des héritiers putatifs autour du lit de Volpone, qui les surveille du coin de l’oeil et tousse et râle aux moments stratégiques, sont un pur bonheur. Et bien sûr, à la fin, la morale n’est qu’en partie sauve.

Un avant goût : cette scène se passe au début, alors que Volpone tente d’arracher mille sequins au vieil usurier. Attention, la bande-son n’est pas toujours très bonne.

Publicités

Une réflexion sur “Un chef d’oeuvre oublié du cinéma français : Volpone (1941)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s